Rechercher
  • songedailleurs

Macérat de Pâquerettes : quand la fleur de Pâques rend votre peau plus ferme !



Un bel après-midi de printemps, allongée dans l'herbe à profiter des premiers rayons du soleil, la tête entourée de jolies fleurs, me vint l'envie de faire un macérat huileux de pâquerettes...


J'avais vaguement lu que la pâquerette possède des vertus intéressantes pour la peau mais sans explorer le terrain plus que cela. Quelle erreur ! Cette petite fleur qui tapisse notre jardin au début du printemps regorge de multiples qualités !


En infusion ☕, la pâquerette aurait des vertus dépuratives et diurétiques. Elle nettoie l'organisme en permettant la sudation du corps et donc l'élimination des toxines. Intéressante au printemps pour un soutien détox mais également tout au long de l'année pour les douleurs rhumatismales.

Elle nous serait également d'un bon soutien lors de troubles respiratoires tels que la toux, la bronchite ou la laryngite.


En pratique : 30 à 50 fleurs (préalablement séchées si vous vous êtes fait un stock, sinon des fleurs fraîches) dans 1 litre d'eau. Faire infuser durant 10 minutes. En boire 2 à 3 tasses par jour.


Pour avoir testé l'infusion de pâquerettes, je lui trouve un léger goût âcre lorsqu'elle est seule ; n'hésitez donc pas à la mélanger avec d'autres plantes pour obtenir un goût plus doux. J'adore l'utiliser en association avec la lavande.


Revenons à notre macérat de pâquerettes 💮.


Le macérat de pâquerettes en application externe permettrait de soulager toutes sortes de traumatismes tels que les entorses, les bleus, les courbatures ou encore les rhumatismes...


Sur le plan cutané, elle aiderait à raffermir et cicatriser les tissus relâchés et tonifierait les vaisseaux sanguins, d'où sa grande utilisation pour le soin du buste, de l'ovale du visage, en massage raffermissant et en soin post-grossesse.


En pratique : Massez les parties de votre corps qui ont besoin d'être raffermies (poitrine, fesses, cuisses, ventre...) avec ce macérat. Pour plus d'efficacité, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d'huile essentielle : ciste ou géranium rosat pour le buste, romarin ou pamplemousse pour les cuisses et les fesses, par exemple.


Pour obtenir un macérat huileux de pâquerettes, voici ma recette :

Après avoir pris plaisir à cueillir une à une les plus belles fleurs de mon jardin (il faut un peu de temps devant soi 😋), je les ai mises dans un pot en verre rempli au 2/3. J'ai ensuite complété avec de l'huile

végétale jusqu'au bord. J'ai utilisé de l'huile d'olive et de l'huile de pépin de raisin, mais il est tout à fait possible de prendre une autre huile végétale. J'ai fait avec ce qu'il me restait sous la main. Si vous souhaitez utiliser le macérat sur le visage, pensez à utiliser une huile végétale qui correspond à votre type de peau. Pour le corps, l'huile d'olive, de sésame ou de pépin de raisin feront très bien l'affaire !


Ensuite, j'ai entouré le pot en verre (bien refermé !) de papier aluminium et j'ai laissé macérer au soleil durant 3 semaines.


On filtre et on met en flacon en verre teinté pour éviter l'oxydation. J'ai d'ailleurs ajouté quelques gouttes de vitamine E pour que le mélange ne rancisse pas (5 gouttes pour 200 ml de macérat). L'odeur du macérat est plutôt agréable, une odeur de plantes comme je les aime.



Certains préconisent de faire un macérat avec des fleurs préalablement séchées pour éviter toute moisissure, mais également un temps de macération plus long... A vous de voir, chacun sa popotte 😉 !


En conclusion, j'ai une préférence pour l'utiliser sur le corps ; tous les soirs, je pratique un massage palper rouler sur les cuisses et les hanches. En complément d'une synergie d'huiles essentielles adaptées (dans mon cas j'utilise du cèdre, du romarin et du genévrier), le macérat par son action raffermissante renforce les propriétés de ces dernières...


Pour le visage, j'y ajoute une goutte d'huile essentielle de géranium rosat qui va compléter l'action tonifiante et parce que j'aime l'odeur féminine de celle-ci. Mais je dois l'avouer, je l'utilise très peu pour le visage.


Je n'ai pas encore testé ses vertus contre les hématomes ou les courbatures mais je ne doute pas pouvoir le faire bientôt... Je suis une maladroite née, je me fais confiance pour me cogner quelque part d'ici peu 😄 !


Prenez soin de vous et de la nature qui vous entoure, elle vous le rendra bien 🌼.

25 vues1 commentaire

2 place Grégoire Bordillon - 49100 Angers - 06.74.88.04.43

Numéro SIRET 829 083 302 00010

Créé par Wix.com - 2019